The Work

** THIS ARTICLE IS AVAILABLE IN ENGLISH HERE **

Comme tous les ans autour de mon anniversaire, je suis récemment allée rendre visite à ma tendre amie astrologue Christiane pour qu’elle me fasse mon thème astral de l’année à venir ainsi que le tirage du tarot aztèque.

Elle a pris de mes nouvelles en me versant du thé rouge, et en m’écoutant raconter mes petits soucis. Alors que j’espérais qu’elle me dise que grâce à la conjonction de Venus en maison 5 sur mon signe (ou un truc du genre) tout allait se dérouler à merveille pendant les 29 prochaines années, elle m’a simplement conseillé d’aller voir le site de Katie Byron « The Work » et de faire son questionnaire. Comme souvent avec les articles, sites internet ou livres que Christiane me conseille, j’ai griffonné le nom sur un coin de mon carnet… et puis j’ai oublié.

itsallinyourmind

Quelques semaines plus tard et me voilà à Bombay, heureuse d’y être mais encore bouffée pas quelque chose qui me donne une sensation de vide dans le ventre. Incapable de me concentrer, je retrouve mon vieux carnet et je tourne quelques pages, sans trop savoir ce que j’y cherche. Je tombe  sur deux mots écris à la hâte: « The Work » et je me souviens que 99% des recommendations de Christiane m’ont permis par le passé d’y voir plus clair.

Je passe 4h sur le site, à lire, à écouter, à prendre des notes. Au début j’ai vraiment mal au ventre, et puis progressivement je m’entends rigoler et ça s’allège.

« Un esprit qui ne remet pas en questions ses jugements rend le monde petit et dangereux. Il doit continuer de remplir le monde de mauvaises choses et de mauvaises personnes, et en faisant cela, il crée sa propre souffrance. »

Le principe est simple. Il s’agit de se rendre compte, par le biais d’un questionnaire, que nos sentiments de tristesse, de peur, de colère, de violence sont tous générés par nos propres pensées. Je sais. ça parait un peu facile. Mais c’est ça qui est beau. Et Katie Byron donne tous les outils nécessaires gratuitement sur son site (et en plusieurs langues)

Le plus drôle, enfin pour moi, c’est que ce que j’ai compris, j’ai eut l’impression de le savoir depuis toujours. Qu’en fait, je me faisais un mal fou à essayer de me convaincre d’autre chose alors que la réponse était là, dans le vide de mon estomac. Après, c’est pas avec un questionnaire que toute la vie change, car le processus d’introspection est long et difficile à faire. Pourtant grâce à cet outil, quelque chose s’est ouvert, et une partie de moi s’est apaisée… The Work n’est pas une solution miracle qui résoudra tous vos problèmes, mais c’est un bon outil à utiliser pour y voir plus clair dans les moments de conflits et de stress.

Bien sur il faut vouloir faire face aux choses et avoir la volonté de se sortir des moments difficiles. Parfois,  on préfère accepter les choses telles qu’elles sont. D’autre fois, comme pour moi aujourd’hui, il faut plonger dedans et se confronter à des choses pas hyper drôles.

Il y a aussi des moments où on est pas dans le bon état d’esprit. Et si c’est votre cas, ça ne coûte rien de griffonner « The Work » sur un coin de papier que vous retrouverez un jour qui sera peut être le bon.

** Cliquer ici pour accéder au site de Katie Byron The Work **

Comments Are Closed